Le lycée hôtelier : 250 diplômés par an…

Il est de coutume de dire que la restauration est un domaine qui ne connaît pas le chômage. C’est sans doute un peu exagéré, en ces temps de crise, mais assurément, un professionnel diplômé et débrouillard a de fortes chances de se faire une honorable carrière sans temps morts.

Aussi, c’est vers la lycée hôtelier de La Renaissance, à Plateau-Caillou, que nous nous sommes tournés pour la réalisation de ce dossier, accueillis par les équipes pédagogiques du proviseur Michel Mongellaz et surtout les élèves des différentes filières, dans le cadre du restaurant pédagogique (ouvert au public sur réservations).

Chaque année, 250 cuisiniers, serveurs, boulangers, pâtissiers et cadres de l’hôtellerie et de la restauration sortent de l’établissement, qui propose des formations allant du CAP à la licence professionnelle.

Le CAP dure deux ans, après la classe de 3ème et cinq filières sont proposées : cuisine, restaurant (service en salle), services hôteliers (valet/femme de chambre), pâtissier, boulanger.

Certains de ces CAP pourront poursuivre en Bac professionnel, également accessibles aux sortants de 3ème ou de 2nde. La formation dure trois ans, dans les sections Cuisine, Commercialisation et Boulangerie-Pâtisserie.

Un Bac technologique permet de former des techniciens et prépare surtout à un BTS Hôtellerie Restauration.

Ce BTS est également disponible à La Renaissance avec un choix entre deux options : gestion hôtelière ou arts culinaires et de la table.

Enfin, la Licence professionnelle « Arts culinaires des tables de l’Océan Indien » est ouverte aux Bac +2 et mène vers les fonctions d’encadrement dans l’hôtellerie-restauration.