BTS Hôtellerie Restauration

Le Brevet de Technicien Supérieur Hôtellerie Restauration est actuellement en cours de rénovation.

La 1re année de ce BTS est commune à l’ensemble des élèves. Elle se concentre sur les fondamentaux en cuisine, en service et en hébergement. L’objectif est qu’ils acquièrent une polyvalence de compétences. Une partie importante est consacrée aux règles d’hygiène et de conservation des aliments, à la gestion des stocks, aux techniques culinaires fondamentales, à l’accueil et au service des clients. Des enseignements généraux appliqués à l’hôtellerie-restauration sont également au programme : des notions de ressources humaines, de droit et de comptabilité sont intégrées dans un cours sur l’entrepreneuriat et le pilotage de l’entreprise hôtelière. L’adaptation aux nouveaux modes de consommation des clients et à la digitalisation est abordée en management et marketing, tout comme la gestion d’une équipe. Enfin, deux langues étrangères, dont l’anglais, sont au programme. Un stage de 16 semaines, dont 12 consécutives, est à effectuer dans l’année.

 

L’option A « management d’unité de restauration » met l’accent sur les techniques du service en restaurant : dresser une table, présenter un menu, valoriser des produits, gérer les stocks de boissons, ou encore encadrer une équipe. L’apprentissage de la sommellerie et des techniques de bar est renforcé avec des cours sur la gestion d’une cave à vins et le service des alcools et cocktails.

Le diplômé peut débuter comme maître d’hôtel, sommelier, chef barman, avant d’accéder à des postes d’encadrement ou de direction.

Attention, ce diplôme remplace le BTS hôtellerie-restauration option A mercatique et gestion hôtelière.

Exemple(s) de métier(s):

 

L’option B « management d’unité de production culinaire » vise à maîtriser des techniques culinaires propres aux différents types de restauration (traditionnelle, gastronomique, collective) : optimiser les achats d’aliments en fonction de paramètres comme la météo. Le management d’une brigade et la gestion d’entreprise occupent une place importante. Enfin, les notions de la MC cuisinier en desserts de restaurant ont été ajoutées au programme.

Le diplomé peut débuter comme chef de partie, second de cuisine, avant d’accéder à des postes d’encadrement ou de direction.

Attention, ce diplôme remplace le BTS hôtellerie-restauration option B art culinaire, art de la table et du service.

Exemple(s) de métier(s):

 

L’option C « management d’unité d’hébergement » aborde la création, la reprise ou la transmission d’entreprise. Les élèves apprennent à superviser une unité d’hébergement et son personnel, à répondre aux différentes attentes de la clientèle et à la fidéliser en utilisant notamment les nouveaux outils de communication (réseaux sociaux, e-réputation). Les langues étrangères sont très présentes dans cette option, dont la particularité est de proposer des cours en anglais.

Le diplomé peut débuter comme gouvernant(e), réceptionniste avant d’accéder à des postes d’encadrement ou de direction.

Attention, ce diplôme remplace le BTS responsable d’hébergement.

Exemple(s) de métier(s):

Le BTS est un diplôme conçu pour une insertion professionnelle. Cependant avec un bon dossier ou une mention à l’examen, il est possible de poursuivre en licence professionnelle orientée accueil et réception hôtelière, gestion hôtelière, management de l’hôtellerie ou de l’hébergement ou en école de management hôtelier ou vers un formation en 1 an post BTS (école de la CCI par exemple).

Poursuite d’études conditionnelle

Exemples de formations poursuivies :